Suivi de maintenance

Aller à : navigation, rechercher

Présentation

L'objet de cette page est de présenter le module de suivi de la prochaine échéance de maintenance.

Module de suivi de maintenance

Unité de mesure des heures

L'unité de mesure des compteurs d'un aéronef correspond au paramétrage du type de ressource correspondant.

Par contre, l'unité de mesure des totaux d'heures correspond au paramétrage de l'unité de temps de la plateforme. Cela permet d'avoir la tenue des carnets de route des aéronefs dans une seule unité quelque soit l'aéronef. De même pour les calculs des butées pour le suivi de navigabilité cela permet d'avoir une seule unité.

Activation du module de gestion des potentiels

  • Admin > Configuration > Paramétrage
  • Formulaire Gestion des vols
  • Champ Gestion des potentiels, cliquer sur Activé(e)
  • Cliquer sur le bouton Valider du formulaire

Initialisation de la gestion des potentiels

  • Aller dans Admin > Ressources > Ressources
  • Cliquer sur l'icône Édition (le crayon)
    • Dans la partie inférieure Données pour la gestion des vols on initialise les valeurs :
    • Date de début de comptabilisation des heures
    • Total des heures à la date de début

Il faut indiquer dans ces 2 champs le nombre d'heures de la ressource et à quelle date il y avait ce nombre d'heures. Ainsi, OpenFlyers calculera le nombre d'heures de vols effectuées par l'aéronef à compter de cette date de début et en partant du total renseigné pour cette date. Seules les heures de vols dont la date sera postérieure à cette date de début seront prises en compte pour ce calcul.

Attention : pour un calcul exact du potentiel restant, tous les vols postérieurs à la date de début de comptabilisation des heures doivent être saisis dans OpenFlyers.

Affichage du potentiel estimé restant dans les créneaux de réservation

Cela se fait en activant le champ additionnel spécifique bookingEstimatedFlightTime.

Initialisation de la gestion des alertes

  • Aller sur Admin > Ressources > Navigabilité
  • Cliquer sur l'icône Édition (le crayon) :
    • Régler les 3 seuils d'alerte pour les potentiels (exemple 10 h, 0 h et -5 h)
    • Régler les 3 seuils d'alerte pour les dates calendaire (exemple 15 jours, 8 jours et 0 jours)

Butées de maintenance

  • Admin > Flotte > Maintenance (ou Admin > Ressources > Navigabilité pour la version 3) :
Tableau de bord maintenance
  • Cliquer sur l'icône Modifier (le crayon) :
Maintenance
Prochaine butée calendaire : c'est la date qui servira de référence pour les alertes calendaires (ex : renouvèlement CDN). En attendant le module de gestion de la maintenance, le mécanicien gère lui-même la butée en mettant la butée selon son programme d'entretien
Prochaine butée horaire : c'est le compte horaire de référence. Le programme soustrait de cette valeur le nombre d'heure de référence indiqué dans la page Aéronef et le temps de vols saisi par les pilotes pour définir le potentiel restant
Seuil des alertes : Il y a 3 niveaux d'alerte horaire et calendaire à mettre selon les souhaits du mécanicien. L'alerte visualisée sur le cahier de réservation sera la première des échéances atteintes

Le programme calcule à chaque vol le total des heures de vol depuis la date d'initialisation (HdV) et affiche le potentiel restant (Pot) à gauche du cahier journalier et affiche sous chaque réservation le potentiel estimé (durée indiquée par l'utilisateur lors de la réservation ou 50% de la durée de la réservation en absence d'information)

Potentiel = Prochaine butée horaire - (Total des heures à la date de début + HdV)
  • Le programme surveille ces 2 butées :
    • Alerte visuelle si la date du jour approche les seuils de date calendaire.
    • Alerte visuelle si on approche les seuils de fin de potentiel.

Le survol de la souris sur le voyant indique si c'est la date ou le potentiel (ou les deux) qui a déclenché l'alerte

  • Il est conseillé de mettre à jour les valeurs d'initialisation une fois par an

Gestion des points fixes

On appelle un point fixe le fait de faire tourner le moteur d'un aéronef pour en contrôler les paramètres sans que cela soit suivi d'un vol. Il s'agit d'une action prévue pour certaines opérations de maintenance.

Pour les aéronefs équipés d'horamètres, le point fixe "fait tourner l'horamètre".

OpenFlyers préconise de ne pas saisir les points fixes en tant que vol car il n'y a pas de vol réalisé. Cela évite de d'impacter inutilement le potentiel de l'aéronef qui est normalement déterminé uniquement par les heures de vols.

Aussi, à l'issu d'un point fixe, la seule action à effectuer dans OpenFlyers consiste à mettre à jour le compteur :

  • Admin > Ressources > Ressources
  • Cliquer sur l’icône "Crayon" dans la colonne Actions de la ligne de l'aéronef concerné
  • Mettre à jour le champ Dernier compteur enregistré
  • Valider

Ainsi, lors de la prochaine saisie d'heure de vol, le compteur départ correspondra au compteur mis à jour. Cela n'empêchera pas l'utilisateur de voir s'afficher ensuite une alerte mais il pourra vérifier sur le carnet de route ou sur tout autre document mis en place par la structure que cet écart est justifié. De la même façon, lors de la validation des activités, l'écart de compteur ressortira et sera justifiable.

Modification des butées suite à un vol validé mal saisi

Si un vol a été validé et que l'on se rencontre à posteriori qu'il a été mal saisi, il faut alors intervenir pour corriger les erreurs de calcul de potentiel restant qui en résultent. Pour cela, il y a plusieurs possibilités :

  • Si le vol saisi initialement a une durée inférieure au vol réellement effectué : il faut saisir un vol complémentaire dont la durée correspond au temps de vol manquant.
  • Si le vol saisi initialement a une durée supérieure au vol réellement effectué : il faut reprendre la procédure d'initialisation de la gestion des potentiels pour enlever au temps cellule initial le temps de vol décompté en trop de sorte à avoir un potentiel restant qui soit juste.

Du fait de l'inaltérabilité des données, il n'est pas possible de modifier une écriture validée.

Il ne faut pas oublier de corriger comptablement l'effet des écritures.

Tableur de suivi de maintenance

Voir la vidéo Tableur de suivi de maintenance.

Parmi les feuilles de calcul existantes, OpenFlyers propose un tableur de suivi de maintenance.

Ce document, contenant les caractéristiques des aéronefs comme les potentiels restants et les butées des actions, est mis à jour en temps réel lors de la saisie ou de la suppression d'un vol sur OpenFlyers.

Présentation de la feuille de calcul

La feuille de calcul est constituée de plusieurs onglets :

Tableur_suivi_navigabilité_onglets.png


Les modifications apportées doivent respecter des règles, notamment sur les formats de durées et dates, puis sur les droits de modifications de certaines cellules bien précises.

Onglet "Vue d'ensemble"

Présentation de l'onglet général

Tableur_suivi_navigabilité_vue_d_ensemble.png


La vue d'ensemble est automatiquement mise à jour. Les heures cellules totales des aéronefs sont modifiées dès qu'un vol est saisi ou supprimé sur OpenFlyers, ce qui provoque la mise à jour en cascade de toutes les valeurs calculées et affichées.

Sur cet onglet, les cellules correspondant aux Heures cellules depuis RG, Heures moteur depuis RG, Heures hélice depuis RG, Potentiel (en heures et mois) et à la Prochaine action (en heures et mois) sont mises à jour automatiquement.

La colonne Heures totales est mise à jour automatiquement dès qu'un vol est saisi ou supprimé sur la plateforme.

Lire l'onglet général

Tableur_suivi_navigabilité_vue_d_ensemble_ex.png


Étant donné que cet onglet est géré de manière automatique, il n'y a aucune modification à effectuer.

L'onglet synthétise les informations les plus importantes pour le suivi de maintenance des différentes ressources:

  • Heures totales : C'est cette cellule qui est mise à jour automatiquement par le logiciel OpenFlyers, lors de la saisie ou suppression d'un vol.
  • Heures depuis RG (Cellule) : Cette valeur correspond aux heures totales de la ressource depuis sa Révision Générale (RG). La RG est paramétrée pour correspondre à une visite de la ressource, par exemple la visite 2000h.
  • Heures depuis RG (Moteur) : La valeur correspond aux heures totales du moteur depuis sa révision, soit depuis ses Heures début travaux.
  • Heures depuis RG (Hélice) : Le principe est le même que pour le moteur, la valeur correspond aux heures totales depuis la révision de l'hélice.
  • Potentiel : Le Potentiel est divisé en deux sous colonnes. Une contenant le potentiel restant en heures, une contenant le potentiel restant en mois. Les potentiels affichés sont ceux de la colonne Prochaine action.
  • Prochaine action : La Prochaine action, divisée en deux colonnes est un complément de la colonne Potentiel. Elle contient le nom des deux prochaines actions de la ressource arrivant à échéance, une en heures et une en mois. L'affichage de la Prochaine action est optimisé quand l'onglet d'historique est complet.

Le potentiel affiché change de couleur selon sa valeur :

  • Au dessus de 10 heures : vert
  • Entre 10 heures (inclus) et 5 heures (non inclus) : orange
  • En dessous de 5 heures (inclus) : rouge

Onglets des ressources

Tableur_suivi_navigabilité_ressource.png

Chaque ressource suivie dans la feuille de calcul est accessible dans son propre onglet qui est paramétrable. Ainsi, pour chaque aéronef dans la vue d'ensemble, un onglet est présent avec le même nom.

La page d'un aéronef contient ses caractéristiques nécessaires pour le suivi : les éléments, visites, potentiels, etc. Ainsi, chaque ligne du tableau correspond à un élément de la ressource qui est suivi.

Tous les éléments devant être suivis doivent être renseignés et correctement paramétrés dans cet onglet. Le paramétrage est nécessaire au bon fonctionnement de l'onglet d'historique.

Une fois le paramétrage correctement effectué, l'onglet complètera automatiquement les informations des actions, en allant chercher les bonnes informations dans l'onglet de l'historique.

Lors du paramétrage des actions, plusieurs champs sont à renseigner.

Ajouter ou supprimer une action

Tableur_suivi_navigabilité_ressource_ex_paramétrage.png

Pour gérer les différentes actions, il est nécessaire d'éditer ces colonnes:

  • Le Type
    • Pour les visites, la valeur doit être Visite
    • Pour un élément (moteur, hélice, etc), entrer Elément
    • Pour les autres actions, entrer la valeur de votre choix.
  • Description : Le nom et les informations détaillées sur l'action. Par exemple Visite 50 heures, Moteur [ref], etc
  • Durée potentielle : Si l'élément a une durée potentielle en heure, il faut remplir cette colonne.
  • Potentiel calendaire en mois : Si l'élément a un potentiel calculé en mois, c'est cette colonne qu'il faut renseigner.
  • Premiers travaux de référence : Il s'agit de la date ou des heures cellules des travaux de l'action à utiliser comme référence pour le calcul des valeurs dans dans l'onglet de l'historique. Cette colonne permet de décaler le programme de maintenance de l'aéronef (explications sur l'utilisation du décalage).
    • Horaire : A remplir pour une action avec périodicité horaire. La valeur doit correspondre aux heures cellules quand l'action a été effectuée pour la dernière fois.
      • Si le programme de maintenance n'est pas décalé (toutes les interventions de l'aéronef seront saisies), ne rien remplir
    • Calendaire : Le principe est identique aux premier travaux de référence ayant une périodicité horaire, la date des derniers travaux doit être indiquée.
      • Si le programme de maintenance n'est pas décalé (toutes les interventions de l'aéronef seront saisies), la date de mise en circulation de l'aéronef doit être renseignée.
  • Marge : La marge d'une action permet de calculer la fenêtre de la butée optimale. Pour les actions horaires, la marge doit être en heures. Pour les actions calendaires, elle doit être en mois.

Lors de l'ajout d'un nouvel élément donc d'une nouvelle ligne, il suffit de prendre une ligne vide disponible en bas du tableau et remplir les différentes colonnes citées.

Pour la suppression d'un élément, il suffit simplement de vider les colonnes de paramétrage de l'élément.

Attention : Après chaque modification d'une action, il faut vérifier la cohérence de l'historique.

Lire les données d'une action

Tableur_suivi_navigabilité_ressource_ex_lecture.png


Une fois les actions paramétrées, les données se mettent à jour automatiquement en fonction des informations contenues dans l'historique. Par exemple, la ligne d'une Visite 50h affichera les données de la dernière Visite 50h effectuée dans l'historique, sans prendre en compte le fait que les visites s'incluent.

  • Heures cellules début travaux : Le nombre d'heures de la ressource lorsque que l'action a été effectuée.
  • Date fin travaux : Le principe est identique à Heures cellules début travaux. Cette colonne a pour but de contenir la date lorsque la dernière opération est terminée.
  • Temps réalisé : Il s'agit du temps écoulé depuis les Heures cellules début travaux d'un élément. Si les potentiels de l'élément sont en durées, le Temps réalisé est en heures. Si ils sont en mois, la valeur est aussi en mois.
  • Potentiel restant : Le potentiel restant est calculé selon les données précédentes, en heures ou en mois. Il s'agit d'une soustraction entre Durée potentielle et Temps réalisé pour les données en heures. Pour les données en mois une soustraction entre la date actuelle et la Butée en temps est effectuée.
  • Butée horaire : Cette colonne est affichée uniquement si la Durée potentielle en heures d'un élément est renseignée. Le temps affiché est la quantité totale d'heures cellules de la ressource avant l'échéance de l'élément en prenant en compte la Marge horaire de l'action afin de construire un intervalle optimal.
  • Butée en temps : Le principe est identique à la Butée horaire. La colonne est calculée uniquement si le Potentiel calendaire en mois est renseigné. La valeur affichée est la date d'échéance de l'élément en prenant en compte la Marge calendaire de l'action.

Onglets de l'historique d'une ressource

Tableur_suivi_navigabilité_historique.png


En plus d'un tableau de suivi détaillé, chaque ressource dispose d'un onglet d'historique des actions, nommé RESSOURCE - Historique des actions.

Dans cet onglet, toutes les actions effectuées sur l'aéronef doivent être saisies. Dès qu'une visite, révision ou autre action est faite, elle doit être ajoutée dans l'onglet afin de mettre à jour l'onglet de suivi détaillé de la ressource.

Une fois les valeurs saisies les prochaines butées des actions sont estimées et affichées.

Ajouter une action effectuée

Tableur_suivi_navigabilité_historique_ex_paramétrage.png


Pour ajouter une nouvelle action qui vient d'être effectuée (par exemple, on vient de faire la Visite 100h), il faut renseigner ces trois champs dans une nouvelle ligne :

  • Action : il s'agit d'une liste déroulante contenant les descriptions des actions définies dans l'onglet de suivi détaillé de la ressource. Il faut sélectionner l'action à ajouter.
  • Heures cellules début travaux : Les heures cellules lors de la ressource lorsque l'action a été effectuée, le champ est obligatoire si l'action est horaire.
  • Date fin travaux : La date lorsque l'action a été effectuée, le champ est obligatoire si l'action est calendaire

Attention :

Lire les informations de l'action ajoutée

Tableur_suivi_navigabilité_historique_ex_lecture.png


Une fois l'action ajoutée, les données de l'action sont automatiquement calculées :

  • Butée horaire théorique : Cette colonne, vide si l'action est calendaire, contiendra la fourchette de la butée de l'action saisie. Autrement dit, pour optimiser le programme de maintenance de l'aéronef, il est préférable que l'action (ses Heures cellules début travaux) soit dans cet intervalle.
  • Butée calendaire théorique : Le principe est le même que la Butée horaire théorique mais pour les actions calendaires. Il s'agit d'un intervalle de date optimal pour effectuer l'action : il est préférable que la Date fin travaux appartienne à cet intervalle.
  • Prochaine butée horaire : Il s'agit de la fenêtre optimale de la butée pour la prochaine action
    • Dans le cas d'une visite horaire, une visite se fait toutes les 50 heures. Donc la Prochaine butée horaire est calculée 50 heures en avance.
  • Prochaine butée calendaire : Le principe est le même que la Butée horaire théorique mais pour les actions calendaires. Il s'agit d'un intervalle de date optimal pour effectuer l'action.
    • Pour les visites calendaires (1 an, 2 ans, etc), la fenêtre est calculée avec un an d'avance, puisqu'une visite calendaire est effectuée tous les ans.

Règles de modification du document

Chronologie de l'historique des actions

Dans l'onglet d'historique des actions d'une ressource, il est conseillé de saisir les actions dans leur ordre chronologique afin d'avoir un affichage et un enchaînement des valeurs calculées plus clair.

Format des dates

Le fichier tableur est au format Royaume-Unis, ainsi :

  • Les durée utilisent le format Heures:Minutes:Secondes.Millisecondes

Modifications des actions d'une ressource et impact sur l'historique

Pour une ressource, son onglet d'historique des actions est lié au paramétrage des actions dans l'onglet de la ressource.

Si le paramétrage d'une action est modifié, toutes les entrées correspondant à cette même action dans l'historique seront modifiées. Par exempe si on modifie le paramétrage de la Visite 50H, toutes les Visites 50H rentrées dans l'historique seront mises à jour.

Lorsque la description d'une action est modifiée, il faut vérifier celles affichées dans l'historique d'historique des actions. Si la description d'une action ne correspond plus entre ces deux onglets, le lien et les calculs ne peuvent pas être faits correctement.

Modifications des cellules

Une partie des cellules sont calculées automatiquement, il n'est pas nécessaire de les modifier.

Les colonnes comportant des cellules modifiables ont une annotation :

  • "À renseigner" lorsque les informations peuvent être modifiées autant de fois que désiré
  • "À paramétrer" lorsqu'une valeur définitive est attendue

Ainsi, dans la vue d'ensemble, aucune colonne n'est à modifier.

Dans les onglets des ressource, les colonnes Description, Durée potentielle, Potentiel calendaire en mois, Premier travaux de référence et Marge doivent être paramétrées de manière définitive pour chaque élément.

Dans l'onglet d'historique et de saisie des actions, les colonnes Heures cellules début travaux et/ou Date fin travaux doivent être renseignées et peuvent être modifiées par la suite.

Décalage du programme de maintenance

Par défaut, le tableur de suivi de maintenance est prévu pour que toutes les interventions d'un aéronef soient renseignées dans l'onglet d'historique de la ressource et ce, depuis sa mise en circulation.

Si des interventions ont déjà été effectuées sur l'aéronef quand le tableur est paramétré pour la première fois, ou si les interventions précédentes sont inconnues, il est possible de décaler le programme de maintenance. De cette manière, on évite de devoir saisir les anciennes actions effectuées.


Pour décaler un programme de maintenance, un paramétrage supplémentaire est nécessaire afin d'optimiser les calculs des butées :

  1. Se rendre sur le tableur
  2. Aller dans l'onglet de paramétrage du programme de maintenance de la ressource
  3. Renseigner les bonnes valeurs dans la colonne Premier travaux de référence (horaire et calendaire)

Si le programme de maintenance doit démarrer à un certain instant t, les premiers travaux de référence de chaque action correspondent aux heures et à la date auxquels l'action a été effectuée pour la dernière fois quand l'aéronef avait t heures de vol. Pour les visites, on prend en compte le fait qu'elles s'incluent.

Par exemple, un aéronef a déjà 2054h de vol et on veut faire démarrer le programme de maintenance à ce moment :

  1. La dernière Visite 50h a été effectuée à 2050h
  2. La dernière Visite 100h a été effectuée à 2000h (inclue dans la Visite 2000h)
  3. La dernière Visite 500h a été effectuée à 2000h (inclue dans la Visite 2000h)
  4. La dernière révision du Moteur était à 2000h
  5. etc.

Ces valeurs de référence ne prennent pas en compte les marges de tolérance, donc le retard ou l'avance sur l'action. La valeur peut donc être approximative. En reprenant l'exemple précédent :

  • Par exemple, la dernière Visite 50h a été effectuée à 2067h.
  • Cette visite aurait dû être effectuée à 2050h, de plus la prochaine est prévue pour 2100h (on additionne les heures lors de la dernière visite plus sa périodicité)
  • En mettant 2067h, la prochaine visite serait calculée à 2117h, donc la bonne valeur à renseigner est 2050h.


Attention, pour la saisie de toutes les visites horaires et calendaires, les butées calculées et affichées démarrent toutes de la plus petite visite (habituellement la Visite 50h et la Visite 1 an) :

  • Ainsi, les prochaines butées des visites horaires sont, par exemple, calculées à partir de la Visite 50h de référence
  • Les prochaines butées des visites calendaires sont, par exemple, souvent calculées à partir de la Visite 1 an de référence


Une fois ces valeurs de référence entrées, l'onglet d'historique de la ressource peut être complété en indiquant toutes les interventions après ces valeurs de référence. Par exemple, si la valeur de référence de la Visite 50h est 2050h, l'historique ne doit pas contenir de valeur pour la Visite 50h à 2050h. Seulement les Visites 50h suivantes seront renseignées. Le principe est le même pour les autres visites et toute autre action.

Utilisation du tableur

Paramétrer une action dans le programme de maintenance

Pour rajouter une action dans le programme de maintenance d'un aéronef, il faut :

  1. Se rendre sur l'onglet du programme de maintenance
  2. Saisir l'action dans une ligne vide
    • Type :
      • Élément, à choisir pour un moteur ou une hélice
      • Visite, à choisir pour une visite horaire ou calendaire (Visite 50h, Visite 5 ans, etc)
      • Si l'action ne correspond pas aux types au-dessus, il est possible de mettre un type personnalisé complètement arbitraire
    • Description : l'intitulé de l'action ou une très courte description
  3. Selon le type de périodicité de l'action
    • Saisir la Durée potentielle en heure, ou
    • saisir le Potentiel calendaire en mois
  4. Si le suivi de l'action doit-être décalé, saisir des travaux de référence
  5. Selon le type de périodicité de l'action
    • Saisir la Marge horaire , ou
    • saisir la Marge calendaire


Tableur_suivi_maintenance_creation_action.png


Une fois ces colonnes remplies, l'action est désormais ajoutée au programme de maintenance. Elle sera suivi et prise en compte dans l'historique.

Saisir une action venant d'être effectuée

L'onglet du programme de maintenance d'un aéronef contient ses actions suivies.

Si une action vient d'être effectuée sur l'aéronef, il faut la saisir dans l'onglet d'historique de la ressource.

Par exemple, si une Visite 100h a été effectuée, elle doit être renseignée :

  1. Se rendre sur l'onglet d'historique de la ressource
  2. Saisir l'action dans une ligne vide, à la suite des actions précédentes, dans l'ordre chronologique
  3. Selon le type de périodicité de l'action
    • Saisir les Heures cellules début travaux au début de l'intervention , ou
    • saisir la Data fin travaux à la fin de l'intervention


Tableur_suivi_maintenance_saisie_action.png


Une fois ces colonnes remplies, l'intervention est prise en compte dans les calculs du suivi de maintenance.

Décaler le programme de maintenance

Habituellement, toutes les actions effectuées sur un avion depuis sa mise en circulation doivent être saisies dans l'onglet d'historique. Si on ne connaît pas l'historique de l'entretien entier d'une ressource, il est nécessaire de décaler le programme de maintenance pour ne pas prendre en compte les actions précédentes qui sont inconnues.

Dans ce cas, il est nécessaire de choisir, pour chaque action (moteur, hélice, visite 50h et autres), des travaux de référence qui ont deux rôles :

  • Décaler l'enchaînement et la saisie des futures actions saisies, en ignorant les visites précédentes inconnues
  • Calculer la toute première prochaine butée

Pour ce faire, il faut :

  1. Se rendre sur l'onglet du programme de maintenance
  2. Renseigner les Premiers travaux de référence :
    • Horaire, à saisir s'il s'agit d'une action horaire, mettre le nombre d'heures de vol qu'avait l'aéronef lors de l'action
    • Horaire, à saisir s'il s'agit d'une action calendaire, mettre la date lorsque l'action a été effectuée

Remarques :

  • Les premiers travaux de référence prennent en compte le fait que les visites s'incluent : si on a fait une 100 heures, on considère qu'on a aussi fait une 50 heures
  • L'historique ne contient pas les actions correspondant aux travaux de référence, mais contient uniquement les actions suivantes, donc l'action de référence est exclue
  • Cependant dans l'historique, les calculs des visites sont continus et se suivent. Toutes les visites suivant la première occurence de la plus petite doivent être saisies. La première occurrence de la petite visite est exclue.

Désormais, les calculs dans le programme de maintenance prennent en compte les décalages paramétrés.

Exemple

Tableur_suivi_maintenance_décalage_programme_maintenance.png


Par exemple, on vient d'acquérir un aéronef qui a 12250 heures de vol. On ne connaît pas l'historique entier des interventions.

Cependant :

  • La révision du moteur la plus ancienne qu'on connaît a été effectuée à 12000 heures
  • La visite 50 heures la plus ancienne qu'on connaît a été effectuée à 12250 heures
  • La visite 100 heures la plus ancienne qu'on connaît a été effectuée à 12200 heures
  • etc...

On a donc comme travaux de référence à renseigner dans le tableur :

  • 12000 heures pour le moteur
  • 12250 heures pour la visite 50 heures
  • 12200 heures pour la visite 100 heures
  • etc...

Les toutes premières butées calculées seront donc :

  • 14000 heures pour le moteur, en supposant que son potentiel est de 2000 heures
  • 12300 heures pour la visite 50 heures
  • 12300 heures pour la visite 100 heures
  • etc...


Tableur_suivi_maintenance_décalage_historique.png


On suppose que l'avion a maintenant 12400 heures de vol. Il y a eu des interventions depuis et on aurait un historique des actions proche de celui-ci :

  1. Les travaux de référence du moteur correspondent à 12000 heures. L'historique ne doit pas contenir l'entrée Moteur à 12000 heures. Depuis, il n'y a pas eu de révision, donc il n'y a aucune ligne sur le moteur.
  2. La première visite 50 heures connue a été effectuée à 12250 heures. Tout comme le moteur, dans l'historique, il ne faut pas la saisir. La valeur de référence est détectée et utilisée en point de départ.
  3. Cependant, toutes les visites suivantes, y compris les autres visites de référence (ici la 100 heures de référence à 12200 heures qui est surlignée), doivent être saisies