Interfaçage OpenFlyers et armoire à clé

Aller à : navigation, rechercher

Présentation

L'objet de cette page est de décrire le protocole d'interfaçage avec toute solution d'armoire à clés tiers. Pour les armoires à clés commercialisées par OpenFlyers, il faut se référer à la documentation sur le contrôle d'accès.

Le protocole repose sur le principe que l'interfaçage est réalisé par un logiciel de contrôle de l'armoire à clé sur un PC ou une solution embarquée et qui dispose d'un accès à internet lui permettant de communiquer avec OpenFlyers. La communication est synchrone.

Interface utilisateur OpenFlyers

L'utilisateur ouvre un vol dans OpenFlyers :

Menu contextuel ouverture de vol.png


Il se retrouve sur le formulaire de saisie du vol en mode Départ en vol:

Formulaire ouverture de vol.png


Lorsqu'il clique sur le bouton de validation, 3 cas peuvent se présenter :

  • Une alerte ou plusieurs alertes rouges (bloquantes), s'affichent : l'utilisateur n'a pas la possibilité de surpasser ses alertes, il ne peut alors récupérer la clé :

Alertes bloquantes en ouverture vol.png

  • Une alerte ou plusieurs alertes oranges (non-bloquantes), s'affichent : l'utilisateur a la possibilité de surpasser ses alertes, et ainsi de récupérer la clé :

Alertes non bloquantes en ouverture vol.png

  • Aucune alerte ne s'affiche, l'utilisateur se retrouve alors directement sur la page lui indiquant :

Message_autorisation_libération_clé.png

Une fois qu'il a cliqué sur LIBÉRER LA CLÉ, il dispose de X secondes. Cette durée est paramétrable par OpenFlyers.

  • Lorsqu'il rentre de vol, l'utilisateur n'a plus qu'a retourner sur le formulaire de saisie de vol et à fermer son vol. La clé doit etre remise en place sur l'armoire pour fermer le vol.

Interface administrateur OpenFlyers

Activation et configuration de la gestion des armoires à clé

  • Admin
  • Configuration > Paramétrage
  • Dans le formulaire Gestion des vols, sélectionner Activé(e) pour le champ Gestion armoire à clé
  • Cliquer sur le bouton Valider lié au formulaire
  • Dans le formulaire Gestion des vols, sélectionner Activé(e) pour le champ Gestion des clés
  • Cliquer à nouveau sur le bouton Valider lié au formulaire
  • Le formulaire apparait alors comme suit :

Paramétrage_armoire_à_clé.png

  • Signification des paramètres :
    • Gestion des clés : Gestion par OpenFlyers des clés de l'armoire (Désactivé(e) ou Activé(e))
    • Nombre de clés : nombre de clés possibles dans l'armoire
    • Ne pas vérifier la présence de la clé lors de la fermeture du vol : Lorsque Désactivé(e) est sélectionné, OpenFlyers émet une alerte bloquante lorsqu'on tente de clôturer un vol alors que la clé n'a pas été remise à sa place.
    • Temporisation : temps en secondes pendant lequel la clé peut être retirée après autorisation.
    • Logiciel de contrôle de l'armoire à clé : Il s'agit du nom du logiciel de contrôle de l'armoire à clé. PyOpenKey (protocole open), OpenKey (protocole Openflyers, version 1), pyOpenkey2 (protocole Openflyers version 2) .
    • IP du PC contenant le logiciel de contrôle : adresse IP du PC sur lequel se trouve le logiciel de contrôle de l'armoire à clé.
    • Port du PC contenant le logiciel de contrôle : port sur lequel écoute le logiciel de contrôle de l'armoire à clé.
    • Fermeture automatique des vols au retour de la clé : permet de programmer la fermeture automatique des vols au retour de la clé.
    • Phrase mot de passe : phrase permettant d'authentifier la source de la transmission dans le cas d'une requête XML-RPC.

Attention : dans le cas où le logiciel de contrôle de l'armoire à clé se trouve sur le même PC que pour la saisie des vols dans OpenFlyers, il peut y avoir des problèmes de loopback au niveau du routeur.

Attribution des clés aux ressources/aéronefs

Dans le cas où c'est le logiciel OpenFlyers qui gère les clés.

  • Admin
  • Ressources > Ressources > Actives ou Flotte > Aéronefs > Aéronefs actifs sous version OF 2.1

Liste_des_aéronefs.png

Pour chaque aéronef concerné, il suffit d'attribuer un numéro et un nom de clé dans les champs correspondants. La validation de la saisie se fait automatiquement en cliquant hors du champ de saisie.

Protocole de dialogue XML-RPC entre OpenFlyers et le logiciel de gestion de l'armoire à clé

Le dialogue avec le serveur XML-RPC d'OpenFlyers doit s'effectuer en HTTPS.

Demande de libération d'une clé

Cas avec gestion des clés par OpenFlyers

  • Lorsque qu'une clé doit être libérée, le navigateur envoie un message au logiciel de contrôle de l'armoire à clé par le protocole HTTP sous la forme suivante :

http://127.0.0.1:4080/?sessid=e5f01p2oqh2vb36arisr8k5j87&timeOut=10000&key=1&resource=2&person=12;action='releaseKey'

  • L'adresse IP (ici 127.0.0.1) et le port (ici 4080) sont fonction de la configuration de l'armoire à clé dans OpenFlyers.
  • sessid contient le numéro de session en cours
  • timeout correspond au temps d'attente pour la prise d'une clé en millisecondes
  • key contient le numéro de la clé concernée
  • resource contient le numéro de la ressource concernée
  • person contient le numéro de l'utilisateur qui fait la demande
  • action est un mot clé désignant l'objet de la commande
    • release_key: ordre de libérer la clé
    • open_door: ordre d'ouvrir la porte
    • init_tags: ordre de lire les tags des clés
  • Le logiciel de contrôle de l'armoire à clé doit alors envoyer une demande d'ordre au serveur OpenFlyers à l'adresse suivante https://openflyers.com/structure/ où il faut remplacer openflyers.com/structure par l'adresse de la plateforme OpenFlyers concernée, avec comme commande XML_RPC checkCommand ("e5f01p2oqh2vb36arisr8k5j87",int(key)).
  • Le serveur OpenFlyers vérifie alors l'action demandée :

Pour release_key, il est vérifié :

  1. Que la clé est au bon format et existe. Lorsque la clé est validée, on passe à l'étape suivante sinon on retourne 0
  2. Que l'utilisateur faisant la demande est bien celui qui est connecté. Lorsque c'est le cas, on passe à l'étape suivante sinon on retourne 0
  3. Ensuite si l'utilisateur qui a passé la demande :
    • A le droit Gestion des clés (administrateur) alors on libère la clé sans condition (cela permet de libérer la clé sans contrôle) et on retourne 1
    • N'a pas le droit Gestion des clés (pilote) alors on vérifie s'il existe un vol ouvert qui remplit la double condition :
      • Vol attribué à l'utilisateur
      • Aéronef du vol associé à la demande de libération de la clé
      • Lorsque la double condition est remplie, on retourne 1 sinon 0
  • Le serveur retourne ensuite la réponse :
    • 1 dans le cas d'autorisation de libération de clé
    • 0 dans le cas contraire

Exemple de script en Python d'utilisation de la commande checkCommand avec gestion des clés

# load library
from twisted.web.xmlrpc import Proxy
from twisted.internet import reactor, ssl
 
def printValue(value):
    print repr(value)
    reactor.stop()
 
def printError(error):
    print 'error', error
    reactor.stop()
 
# URL of the XML-RPC server
proxy = Proxy('https://yourURL.xx/actionOnDemand.php')
 
# init array to send
sessid = ""
key_num = 1
 
# send to the XML-RPC server
proxy.callRemote('checkCommand', sessid, key_num).addCallbacks(printValue, printError)
reactor.run()

Ce test peut être complété (pour obtenir une réponse "1") en simulant une armoire à clé à l'aide d'un script PHP de la façon suivante :

  • Installer un serveur local (par exemple wampserver sous Windows) de façon à avoir le port 127.0.0.1 qui lui est attribué
  • Configurer la plateforme OpenFlyers de manière à gérer l'armoire à clé avec les éléments suivants :
    • IP du PC contenant le logiciel de contrôle : 127.0.0.1
    • Port du PC contenant le logiciel de contrôle : 80
  • Configurer la plateforme OpenFlyers de manière à gérer les clés
  • A la racine du répertoire www, mettre le script index.php suivant (on suppose que ce script est appelé par défaut lorsqu'on utilise l'URL http://127.0.0.1 ) :
<?php 
file_put_contents('test.txt', 'TEST', FILE_APPEND );
file_put_contents('test.txt', print_r($_REQUEST, true), FILE_APPEND );
?>
  • Toujours à la racine du répertoire www, créer un fichier test.txt

Le script PHP écrira dans le fichier test.txt les variables transmises lors de la demande d'ouverture de l'armoire à clé :

TESTArray
(
    [sessid] => j2eo92215nbef09borb74jftm1
    [key] => 1
    [resource] => 1
    [person] => 1
)
  • Il suffit alors de recopier la valeur de sessid et de key dans le script python de ce début de paragraphe et de le tester : il devrait renvoyer 1.

Cas sans gestion des clés par OpenFlyers

  • Lorsque qu'une demande de vérification doit être réalisée, le navigateur envoie un message au logiciel de contrôle de l'armoire à clé par le protocole HTTP sous la forme suivante :

http://127.0.0.1:4080/?sessid=e5f01p2oqh2vb36arisr8k5j87&resource=2&person=12

  • L'adresse IP (ici 127.0.0.1) et le port (ici 4080) sont fonction de la configuration de l'armoire à clé dans OpenFlyers.
  • sessid contient le numéro de session en cours
  • resource contient le numéro de la ressource concernée
  • person contient le numéro de l'utilisateur qui fait la demande
  • Le logiciel de contrôle de l'armoire à clé doit alors envoyer une demande d'ordre au serveur OpenFlyers à l'adresse suivante https://openflyers.com/structure/actionOnDemand.php où il faut remplacer openflyers.com/structure par l'adresse de la plateforme OpenFlyers concernée, avec comme commande XML_RPC checkCommand ("e5f01p2oqh2vb36arisr8k5j87").
  • Le serveur OpenFlyers vérifie alors :
  1. Que l'utilisateur faisant la demande est bien celui qui est connecté. Lorsque c'est le cas, on passe à l'étape suivante sinon on retourne 0
  2. On vérifie s'il existe un vol ouvert qui remplit la double condition :
    • Vol attribué à l'utilisateur
    • Aéronef du vol associé à la demande de libération de la clé
    • Lorsque la double condition est remplie, on retourne 1 sinon 0
  • Le serveur retourne ensuite la réponse :
    • 1 dans le cas d'autorisation
    • 0 dans le cas contraire

Exemple de script en Python d'utilisation de la commande checkCommand sans gestion des clés

# load library
from twisted.web.xmlrpc import Proxy
from twisted.internet import reactor, ssl
 
def printValue(value):
    print repr(value)
    reactor.stop()
 
def printError(error):
    print 'error', error
    reactor.stop()
 
# URL of the XML-RPC server
proxy = Proxy('https://yourURL.xx/actionOnDemand.php')
 
# init array to send
sessid = ""
 
# send to the XML-RPC server
proxy.callRemote('checkCommand', sessid).addCallbacks(printValue, printError)
reactor.run()

Ce test peut être complété (pour obtenir une réponse "1") en simulant une armoire à clé à l'aide d'un script PHP de la façon suivante :

  • Installer un serveur local (par exemple wampserver sous Windows) de façon à avoir le port 127.0.0.1 qui lui est attribué
  • Configurer la plateforme OpenFlyers de manière à gérer l'armoire à clé avec les éléments suivants :
    • IP du PC contenant le logiciel de contrôle : 127.0.0.1
    • Port du PC contenant le logiciel de contrôle : 80
  • Configurer la plateforme OpenFlyers de manière à ne pas gérer les clés
  • A la racine du répertoire www, mettre le script index.php suivant (on suppose que ce script est appelé par défaut lorsqu'on utilise l'URL http://127.0.0.1 ) :
<?php 
file_put_contents('test.txt', 'TEST', FILE_APPEND );
file_put_contents('test.txt', print_r($_REQUEST, true), FILE_APPEND );
?>
  • Toujours à la racine du répertoire www, créer un fichier test.txt

Le script PHP écrira dans le fichier test.txt les variables transmises lors de la demande d'ouverture de l'armoire à clé :

TESTArray
(
    [sessid] => j2eo92215nbef09borb74jftm1
    [resource] => 1
    [person] => 1
)
  • Il suffit alors de recopier la valeur de sessid dans le script python de ce début de paragraphe et de le tester : il devrait renvoyer 1.

Modification de l'état d'une clé

Applicable uniquement dans le cas où le logiciel OpenFlyers gère les clés.

  • Le logiciel de contrôle de l'armoire à clé doit envoyer un ordre notify([1,0,1,1,1,1,0,0], "passphrase") avec comme paramètre un tableau chronologique des clés ayant pour valeur leur état (1 = interrupteur de présence de clé fermé = clé absente de l'armoire, 0 = interrupteur de présence de clé ouvert = clé présente dans l'armoire)

Exemple de script en Python pour la commande notify

Nécessite les librairies Twisted et pyOpenSSL

# load library
from twisted.web.xmlrpc import Proxy
from twisted.internet import reactor, ssl
import random
 
def printValue(value):
    print repr(value)
    reactor.stop()
 
def printError(error):
    print 'error', error
    reactor.stop()
 
# URL of the XML-RPC server
proxy = Proxy('https://yourURL.xx/actionOnDemand.php')
 
# init passphrase
passphrase = 'SDjklsdiuQSIPO23879ZERK2098ZL2908DFZLK'
 
# init array to send
status = []
state = random.randint(0,1)
# Alternate 0 and 1 for test
for i in range(0,10):
        status.append(state)
        state = 0 if state == 1 else 1
#print status
 
# send to the XML-RPC server
proxy.callRemote('notify', status, passphrase).addCallbacks(printValue, printError)
reactor.run()

Ces scripts nécessitent les librairies Twisted et pyOpenSSL.

Ils recevront (et afficheront) comme réponse 0 du fait que le numéro de session transmis n'est pas correct (et laissé à une chaine vide).

Fermeture automatique d'un vol

Le logiciel de contrôle de l'armoire à clé doit envoyer un ordre closeFlight("passphrase", "id de ressource") avec comme paramètre un passphrase et l'id qui va entraîner la fermeture du vol effectué sur cette ressource si un vol avait été ouvert et que la "Fermeture automatique des vols au retour de la clé" soit activée. La commande retournera comme réponse une structure JSON pour déterminer si la fermeture du vol s'est bien réalisée ou non et qu'il n'y a pas eu d'erreur.

Réponse quand la vérification du passphrase est incorrecte, ce qui a entraîné la non-fermeture du vol :

{[
    ack : 0
]}

Réponse quand la vérification du passphrase est correcte et que la demande de fermeture du vol s'est bien réalisée :

{[
    ack : 1
]}

Réponse quand la vérification du passphrase est correcte et que la demande de fermeture du vol ne s'est pas bien réalisée suite à une erreur :

{[
    ack : 1,
    error : 'Message d\'erreur ...'
]}

Script d'exemple pour closeFlight

# load library
from twisted.web.xmlrpc import Proxy
from twisted.internet import reactor, ssl
import random
 
def printValue(value):
    print repr(value)
    reactor.stop()
 
def printError(error):
    print 'error', error
    reactor.stop()
 
# URL of the XML-RPC server
proxy = Proxy('https://yourURL.xx/actionOnDemand.php')
 
# Id of resource which needs a flight closing
resource_id = 1
 
# init passphrase
passphrase = 'SDjklsdiuQSIPO23879ZERK2098ZL2908DFZLK'
 
# send to the XML-RPC server
proxy.callRemote('closeFlight', resource_id, passphrase).addCallbacks(printValue, printError)
reactor.run()

Exemple de script en Python de logiciel de contrôle d'une armoire

#!/usr/bin/python
import xmlrpclib, time, dummy_proto, hashlib
from twisted.internet import reactor, task, threads, ssl
from twisted.application import internet, service
from twisted.internet.protocol import Protocol, ClientCreator, ReconnectingClientFactory
from twisted.web import resource, server
 
# Port from which the OF client contact OpenKeys service
SERVICE_PORT=4080 
# IP address of the OpenKeys service
SERVICE_HOST="192.168.0.200"
 
# IP address of the key cabinet
KEYS_ADDR='192.168.0.201'
# Port from which OpenKeys service contacts the key cabinet
KEYS_PORT=6002
#Time to release the key
KEY_RELEASE_DURATION=15
 
# sha224 passwords
PASSWORDS=('847bed9bc354e7e47bc5350a3b3aaf6124f5748224a3c7ad79586c3c')
 
# init passphrase
passphrase = 'SDjklsdiuQSIPO23879ZERK2098ZL2908DFZLK'
 
OF_XMLRPC_URL="https://openflyers.com/structure/actionOnDemand.php"
 
DEBUG=False
 
class dummyProtocol(Protocol):
	def __init__(self, rpc_server):
		self.rpc_server=rpc_server
		self.lc = None
 
	def connectionMade(self):
		if not self.lc:
			# update status every 10 minutes
			self.lc = task.LoopingCall(self.updateStatus)
			self.lc.start(600)
 
	def dataReceived(self, data):
		msg=dummy_proto.dummy_message.newFromData(data)
		if DEBUG: msg.display()
		try:
			if type(msg)==dummyproto.dummy_ONOFF_Control_Response:
				response = self.rpc_server.notify(msg.getKeysStatus(),passphrase)
		except Exception, err:
			if DEBUG: print "error: ", err
			pass # ignore
 
	def updateStatus(self):
		msg = dummy_proto.dummy_State_Request()
		self.transport.write(msg.build_message())
 
	def send(self, dummy_data):
		self.transport.write(dummy_data.build_message())
 
class dummyClientFactory(ReconnectingClientFactory):
	def __init__(self, rpc_server):
		self.rpc_server = rpc_server
 
	def buildProtocol(self, addr):
		self.resetDelay()
		self.protocol = dummyProtocol(self.rpc_server)
		return self.protocol
 
	def clientConnectionLost(self, connector, reason):
		ReconnectingClientFactory.clientConnectionLost(self, connector, reason)
		connector.connect()
 
	def clientConnectionFailed(self, connector, reason):
		if DEBUG: print 'Connection failed. Reason:', reason
		ReconnectingClientFactory.clientConnectionFailed(self, connector, reason)
 
	# blocking method ! must be run in a new thread
	def release_key(self, key_num, timeOur):
		m = dummy_proto.dummy_ONOFF_Control()
		m.setON(key_num)
		self.protocol.send(m)
		time.sleep(timeOut)
		m.setOFF(key_num)
		self.protocol.send(m)
		return key_num
 
class WebResource(resource.Resource):
	def __init__(self, rpc_server, dummy_client_factory):
		self.rpc_server = rpc_server
		self.dummy_client_factory = dummy_client_factory
		resource.Resource.__init__(self)
		self.keys_webcontrol_state = [0,0,0,0,0,0,0,0,0,0]
 
	def getChild(self, name, request):
		return self
 
	def render(self, request):
		reponse = 0 # NOK par defaut
		key_num = 0
		try:
			sessid = request.args.get('sessid', [""])[0]
			password = request.args.get('password', [""])[0]
			key_num = int(request.args.get('key', ["0"])[0])
			response = 0
			if password:
                                if hashlib.sha224(password).hexdigest() in PASSWORDS:
                                        timeOut   = KEY_RELEASE_DURATION
                                        response_XMLRPC = 1
                        else:
                                timeOut   = int(request.args.get('timeout', ["0"])[0])
                                response = self.rpc_server.checkCommand(sessid, key_num)
		except Exception, err:
			if DEBUG: print "error: ", err
			return "NOK:bad request"
 
		if response == 1:
			# Don't try to release a key that is being released
			if self.keys_webcontrol_state[key_num-1]: return "OK:already released"
			self.keys_webcontrol_state[key_num-1] = 1
			d = threads.deferToThread(self.dummy_client_factory.release_key, key_num, timeOut)
			d.addCallback(self.unset_webcontrol_state)
			return "OK:releasing key..."
		else:
			return "NOK:permission refused"
 
	def unset_webcontrol_state(self, key_num):
		self.keys_webcontrol_state[key_num-1] = 0
 
class OpenKeysService(service.Service):
	def __init__(self):
		rpc_server=xmlrpclib.Server(OF_XMLRPC_URL);
		self.dummy_client_factory = dummyClientFactory(rpc_server)
		self.web_resource = WebResource(rpc_server, self.dummy_client_factory)
 
	def getdummyClientFactory(self):
		return self.dummy_client_factory
 
	def getWebResource(self):
		return self.web_resource
 
application = service.Application('openkeys')
f = OpenKeysService()
serviceCollection = service.IServiceCollection(application)
internet.TCPClient(KEYS_ADDR, KEYS_PORT, f.getdummyClientFactory()
				   ).setServiceParent(serviceCollection)
internet.TCPServer(SERVICE_PORT, server.Site(f.getWebResource())
				   ).setServiceParent(serviceCollection)

Maquette de script actionOnDemand.php côté serveur recevant les appels du logiciel de contrôle de l'armoire

Ce script nécessite la bibliothèque PEAR XML_RPC2.

Pour les tests, il suffit de modifier la valeur de la variable $weDontWant.

<?php
include 'XML/RPC2/Server.php';
 
class OpenKeysGateway {
    /**
     * Update the status of the keys
     *
     * @param array $status Status of keys
     * @return integer 1 if ok, 0 else
     */
    public static function notify($status) {
        $logmsg = "";
        foreach ($status as $key_num_from_zero => $key_pres) {
            if (!is_numeric($key_pres) || intval($key_pres)!=$key_pres || $key_pres < 0 || $key_pres > 1) continue;
            if (!is_numeric($key_num_from_zero) || intval($key_num_from_zero)!=$key_num_from_zero 
                || $key_num_from_zero < 0 || $key_num_from_zero > 9) continue;
            $logmsg .= "".($key_num_from_zero+1).":".$key_pres.",";
        }
        file_put_contents('test.txt', "key notify :".$logmsg, FILE_APPEND );
        return 1;
    }
 
    /**
     * Check if user is able to release the key 'key_num'
     *
     * @param string $sessid PHPSESSID of a connected user
     * @param integer $key_num number of the key to release
     * @return integer 0:NOK, 1:OK
     */
    public static function checkCommand($sessid, $key_num) {
        /* sanitize input */
        if (!is_numeric($key_num) || intval($key_num)!=$key_num || $key_num < 1 || $key_num > 10) {
            return 0;
        }
 
        $weDontWant = 1;
 
        if ($weDontWant) {
            file_put_contents('test.txt', "$key_num has no associated airborne aircraft", FILE_APPEND );
            return 0;
        }
        else {
            file_put_contents('test.txt', "granted key: ".$key_num.":permission granted", FILE_APPEND );
            return 1;
        }
    }
}
 
$options = array(
    'autoDocument' => true,
);
 
// dirty hack to get things work !
$GLOBALS['HTTP_RAW_POST_DATA'] = file_get_contents('php://input');
 
$server = XML_RPC2_Server::create('OpenKeysGateway', $options);
$server->handleCall();
 
?>